LADYBOSS #19

loïs


Bonjour Lois, tu es photographe, maman et blogueuse, parle moi de ton parcours ?

loismoreno-photography-75.jpg

Je suis née en Espagne, j’ai fait ma scolarité jusqu’à 14 ans en France dans le Sud-Est puis avec ma famille nous sommes repartis en Espagne. Au début du côté d'Alicante et finalement, à l'âge de 16 ans nous nous sommes installés en Catalogne, pas loin de Barcelone, jusqu’à mon retour en France il y a 5 ans. 

J’ai fait une formation professionnelle en Gestion d’entreprise pendant 5 ans. Ma vie professionnelle jusqu’à aujourd’hui a été très variée, je suis à mon compte depuis mes 25 ans. J’ai toujours travaillé dans le secteur de la mode, en commençant tout bêtement dans une boutique du groupe Inditex, par la suite dans les achats, j’ai aussi été « project manager » pour une start-up sur le web, commerciale responsable Espagne d’un fournisseur de jean basé à Paris. Finalement, ma dernière année avant de venir en France, j’ai crée ma propre agence de communication et organisé le salon « Show me your green talent » (salon éco-responsable éthique avec un haut critère en terme de design). 

Début juillet 2012 c’est le départ pour la France avec mon mari et ma fille. Nous nous sommes d’abord installés à Bayonne pendant 1 an et demi, puis nous avions envie d’une plus grande ville et Lyon semblait être un bon choix.

La photographie a toujours été présente depuis toute jeune. Mon père était un passionné, j'ai aussi pris quelques cours à Barcelone et appris à faire mes propres développements. Malgré tout, je n'ai jamais eu l'idée d'en faire mon métier, jusqu'à l'arrivée d'Hugo. Pendant mon congé parental, je me suis permis de réfléchir à mon futur professionnel et identifier ce que je voulais faire vraiment. Je ne voulais pas retourner dans la communication. J’avais besoin de me lâcher et de créer. J'ai commencé par relancer mon blog, qui existait déjà depuis quelques années. Je me suis mise au défi de créer mon propre contenu. Créer mes propres images et utiliser l'appareil très régulièrement. Petit à petit autour de moi, j'avais quelques demandes pour faire des photos de familles et des mariages. Un jour j’ai eu un déclic et je me suis lancée, malgré les doutes et les insécurités. La liberté et tout ce côté artistique m'attirait énormément. Un métier sans contraintes d’horaires et tellement créatif, qui conciliait épanouissement personnel et vie de famille. Ayant toujours travaillé dans le secteur textile j’ai décidé de me spécialiser dans la mode enfantine et le lifestyle, ce qui étaient plus facile pour moi car je pouvais m’entraîner directement sur mes enfants! J’ai travaillé dans l’ombre pendant deux ans avant de m’assumer totalement en tant que photographe. Cela fait maintenant deux ans que je travaille à plein temps, avec des marques sur de beaux projets. 

Comment définis-tu ton style de photographie?

Je suis incapable de définir mon style. Tout est très instinctif. J’aime l'émotion dans une image et la lumière. Je travaille autant pour des marques de vêtements pour enfants, des accessoires de mode, que des articles maison, de la vaisselle, du linge de table, de lit, etc... 

 

loismoreno-photography-5.jpg

Quels sont tes projets de l’année?

Cette année j’ai eu de très beaux projets, dont deux particulièrement stimulants. J’ai eu l’occasion de travailler avec des mannequins adultes, pour une marque de bijoux. J'ai adoré travailler sous un autre registre. Et puis, j'ai eu l'occasion de travailler la nouvelle identité visuelle, de la marque Frangin Frangine, avec une belle équipe, dont la styliste Deborah Sfez. Le défi a été de travailler sous 40° avec 10 enfants habillés avec des vêtements d’hiver. J'ai perdu 2 kg en 2 jours ! L'année n'est pas encore terminée, il y a encore de belles choses qui se profilent.

Comment as-tu fait pour créer ton réseau et démarcher tes premiers clients?

Après toutes ces années étant commerciale, à vendre les collections de jeans, toquer aux portes des plus gros, démarcher des Inditex, Mango, Adolfo Dominguez, Cortefiel... J'ai voulu changer la donne. Et pour être honnête, j'ai commencé ce métier sans me dire vraiment qu'il serait mon métier. Donc, je me suis concentrée à faire ce que j'aimais le plus : faire des photos. Le reste est venu tout seul. 

Il ne faut pas stresser si le travail et les contrats ne viennent pas de suite. Quand on fait ce que l'on aime et on le fait avec passion, il y a forcément des retombées. 

Aurais-tu des conseils pour les femmes entrepreneures qui rêvent de se lancer?

Il faut évidemment avoir une petite dose de confiance en soi, oser rêver et ne pas avoir peur.

Travailler aujourd’hui dans la photographie de mode c’est un peu la cerise sur la gâteau. Je connais tout le circuit d’une pièce (de la conception, la fabrication à la communication et la vente) de part mes expériences passées, je sais comment bien mettre en avant un produit à travers mes photographies.

Il y a quelques années je n’aurais jamais cru, ni oser rêver qu’un jour je vivrais de ma passion pour la photographie. Prendre le temps de travailler sa communication, se faire connaître, travailler gratuitement pour prendre ses marques et faire ses armes est essentiel pour réussir dans un métier créatif.


suivre l'actualité de loïs

INSTAGRAMSITE WEB

Toutes les photos de cet article © Loïs Moreno