LADYBOSS #17

LAURIANE


Bonjour Lauriane, tu es directrice artistique spécialisée en stylisme déco et set-design, quel est ton parcours pour être aujourd’hui à ton compte?

Après une licence en Arts Visuels à Strasbourg je suis venue à Lyon pour y faire un Master en Direction Artistique à l'école Bellecour. A la fin de ces deux ans d'études je suis partie à Paris avec mon compagnon pour effectuer mon stage de fin d'études et valider mon Master. Ma vie professionnelle a débuté entre bureaux de style et agences e-commerce. A la suite de quelques stages j'ai décroché un poste de DA en CDI chez The Beautyst qui était à ce moment-là une start-up e-concept store beauté spécialisée dans les marques de niches. J'y suis restée 4 ans et mon poste était aussi varié qu'enrichissant, j'étais en charge de toute l'identité visuelle (photos, graphisme, illustrations et web). 

Puis je suis tombée enceinte et j'ai fait une rupture conventionnelle à fin de mon congé maternité. En parallèle j'avais déjà mon blog "You May love it" depuis quelques années et j'avais le statut de freelance pour pouvoir faire quelques projets en supplément de mon poste de salariée. Nous sommes venus nous installer à Lyon il y a pile un an et c'est là que je me suis vraiment lancée.
La première année j'ai travaillé sur des projets tout en ayant mon fils Léon à la maison avec moi. Depuis octobre 2016 nous avons une place en crèche, ce qui me laisse du temps libre la journée pour être à 100% dans mon travail. 

Depuis que je suis à mon compte je travaille sur différents projets de set design, stylisme déco et scénographie, avec des marques que j'affectionne comme émoi émoi, Smallable, Grizzly Chéri, Plumeti ou encore Stokke. 

©Lauriane Bueb

©Lauriane Bueb

quel a été le déclic pour te mettre à ton compte?

Il y a plusieurs paramètres qui sont rentrés en jeu dans ma décision de me mettre à mon compte. Tout d'abord la naissance de Léon, l'envie d'être là pour lui et de pouvoir gérer mes horaires de travail pour pouvoir m'en occuper. Et de part ma formation de DA c'était une évidence pour moi de me mettre un jour à mon compte pour pouvoir travailler sur des projets créatifs inspirants avec des clients qui me plaisent. 

 

Tu as ouvert ton blog « You may love it » il y a quelques années, parle-nous en un peu plus . est-ce qu’il t’a apporté des contacts et des collaborations au niveau professionnel?

J'ai ouvert ce blog il y a 6 ans avec simplement l'envie de partager mes coups de coeur "déco", je photographiais des objets dont le design me plaisait et ça s'arrêtait là. Avec les années, mon évolution personnelle et mes inspirations m'ont donné envie d'aller plus loin et faire de la vraie mise en scène déco. Il y a 4 ans je me suis vraiment investie sur mon blog et depuis plus de deux ans il y a eu une belle évolution entre mon blog et mon compte Instagram. Je me suis vite aperçue qu'Instagram était un merveilleux moyen de communiquer et j'ai voulu faire quelque chose de cohérent en terme de couleur et de lumière. Mes photos sont prises à l'avance et toujours avec mon appareil photo. C'est devenu un vrai outil de travail, et je fais toujours attention à ce que je poste.
C'est devenu un deuxième métier, c'est une belle vitrine pour montrer mon univers et ce que je suis capable de faire. Ainsi je peux proposer mes services pour créer du contenu Instagram ou des packs photos, des illustrations etc. 

©Lauriane Bueb

©Lauriane Bueb

Comment démarches-tu tes clients?

Je n'ai jamais vraiment démarché car par le biais de mon blog j'ai eu la chance de faire pleins de rencontres et certains sont devenus des amis ou des clients. De là j'ai était contacté pour du travail, comme des illustrations pour la marque Payot, ou du set design pour émoi émoi. Je sélectionne aussi mes clients pour produire du contenu de qualité qui reste dans ma ligne éditoriale.
 

Comment gères-tu ton quotidien de freelance et de maman? 

Sans la crèche pour Léon ça serait assez compliqué de concilier les deux. Au final c'est très facile, je le dépose puis de 9 h à 17h30 j'ai ma journée de libre pour travailler, et quand vient le moment d'aller le récupérer c'est son moment à lui, on va se promener, on fait des jeux et dès qu'il va se coucher je continue à travailler.

 

quels sont les plus beaux projets sur lesquels tu as eu la chance de travailler?

C'est dur de répondre car j'ai la chance de travailler sur des projets intéressants et tous mes clients sont supers, mais s'il ne fallait en choisir qu'un je dirais la scénographie du stand de Plumeti au festival Kids etc à Paris.

Ci-dessus : Illustration pour Payot, scénographie pour Plumeti et set design pour émoi émoi

 

que préfères-tu dans le fait d’être ton propre patron?

C'est d'avoir la chance de pouvoir travailler sur des projets passionnants, gérer mon planning comme je le veux et rencontrer de belles personnes grâce à mon blog et à mon travail de directrice artistique. Ne pas être contrainte sur des missions est un vrai luxe!

 

quels conseils donnerais-tu aux femmes qui aimeraient se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat comme toi?

Il faut avoir une base et un projet bien concret pour être sûre de pérenniser. Le plus important est d'être passionnée et ne rien lâcher. 
Et évidemment un carnet de contact est indispensable pour se lancer, rien en vaut le réseau quand on est indépendant!


suivre l'actualité de lauriane

INSTAGRAMBLOGSITE WEB