LADYBOSS #14

LAURA


Bonjour Laura, tu gères aujourd’hui ta première boutique appelée Finca, peux-tu me raconter ton parcours jusqu’à maintenant?

J'ai 31 ans et je suis originaire de Montpellier. Après des études en urbanisme et en aménagement, j'ai, entre autre, été conductrice d'opérations pour le réaménagement de gares pour une filiale de la SNCF. J'avais un métier bien différent de celui que j'ai à présent !Cela fait 3 ans que j'habite à LYON avec mon conjoint. Au bout d'un moment, je me suis rendue compte que je n'avais plus la motivation de me lever chaque matin pour aller travailler, je n'étais plus épanouie, j'avais perdu la flamme à même pas 30 ans ! J'avais la maturité, un peu d'argent de côté et surtout cette envie d'entreprendre un projet qui me ressemble. Après réflexion, j'ai décidé de créer une boutique art de vivre ! Je me suis lancée dans cette aventure il y a maintenant 9 mois, le temps de bien réfléchir au concept et de trouver le local idéal. 

Finca est ouvert depuis le 20 mai 2017 au 48 rue de la Charité à Lyon.

 

quel est le concept de ta boutique?

Il s'agit d'une boutique art de vivre, d'inspiration plutôt méditerranéenne, qui propose une sélection de vêtements, d’accessoires et d'objets du quotidien. La décoration du magasin rappelle le Sud avec les murs très blancs et la pierre apparente. La particularité de l’échoppe est le corner éphémère, avec une sélection thématique qui évolue à chaque saison et toujours en quantité très limitée. L'objectif est dénicher des produits qui ont du sens et faire voyager. Jusqu'à la fin de l'été, le thème de l'expo-shop s'intitule "jouer avec les traditions", une invitation entre l'Espagne et le Portugal, à la découverte du renouveau de l'artisanat.

Je travaille actuellement sur le prochain événement, à découvrir à la rentrée...  

 

Quel est ton quotidien de gérante de magasin?

Ma boutique est ouverte du mardi au samedi de 11h à 19h, je me lève chaque matin à 7h30 pour m'occuper de l'administratif, passer des commandes et chiner de nouveaux produits qui intégreront l'espace de vente. 
Pour sélectionner les produits, je privilégie avant tout les voyages et les réseaux sociaux. Pendant la journée, il y a un flux de passage plus important entre 12h et 14h et à partir de 16h. En dehors de ces horaires, j'organise la boutique, j'essaye de prendre de jolies photos pour communiquer sur les réseaux sociaux et je cherche des idées pour les prochains événements éphémères.

que préfères-tu le plus dans le fait d’être ton propre patron?

Ce sentiment de liberté, de pouvoir organiser son planning comme on l'entend, être à son compte est plus stressant qu'un poste de salarié car le futur est toujours incertain, mais cette liberté n'a pas de prix.

IMG_8318-1.JPG

 

quels conseils donnerais-tu aux femmes souhaitant se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat?

Je leur dirai de foncer mais de prendre tout de même le temps de construire leur projet. J'ai été bien entourée grâce entre autre à mon conjoint qui est maître d'oeuvre et qui aura été d'une grande aide pour les travaux du local. Le principal est de ne pas hésiter à se lancer quand on sent que c'est le bon moment.


suivre l'actualité de laura

INSTAGRAMSITE WEB