LADYBOSS #13

HÉLÈNE


Bonjour Hélène, quel a été ton parcours avant d'être freelance en Relations Presse ?

En 2007 j'ai passé mon Bac ES avec comme envie de faire Sciences Po car à l'époque le digital n'était pas encore aussi développé que maintenant. Mon but était alors de devenir journaliste, c’est pourquoi j'ai passé une Licence et un Master 1 en sciences politique à Lyon 2.Pendant cette période, en plus de tenir mon blog, je faisais des piges pour des journaux tels que le Progrès, France 3, les 69èmes... mais je me suis assez vite rendu compte que ce travail était de retranscrire l'information au plus proche de la réalité et qu'il n’y avait que peu de place pour la créativité. Au bout de 4 ans, la tendance du blogging commençait à être en vogue. J’ai donc arrêté les sciences politiques et me suis dirigée vers un Master 2 en communication. Après l'obtention de mon diplôme j'ai commencé à travailler chez Esprit des Sens à Lyon, une agence RP où mon travail consistait à être l'intermédiaire entre les marques et les influenceurs. Au même moment l'envie de monter à la capitale se faisait sentir ! J'ai donc pris mes valises direction Paris, où je suis restée à peine 5 mois dans une grosse agence de RP internationale où j’étais rattachée au pôle Tech. Je travaillais sur des comptes clients comme HP, Bose... Ce fût une belle expérience mais ce domaine ne me correspondait pas. Mon retour à Lyon fut rapide et à l'automne 2015 on me proposa un poste de remplacement à l’occasion d'un congé maternité. Après une série d’entretiens, je suis devenue Community Manager pour Yelp Lyon. Cette expérience a été pour moi le déclic pour me mettre à mon compte. En Juin 2016 mon contrat pour Yelp se termina, je me donna l'été pour mûrir l'idée de l'entreprenariat et en novembre 2016 je me lança enfin à mon compte! 

A quoi ressemble ton quotidien de travailleuse indépendante?

Je travaille de chez moi mais j'essaye d'aller une journée par semaine en coworking. Je suis une lève-tôt, et je m'attèle directement aux tâches qui me demandent de la concentration, à 9h je me prépare et de 10h à 12h je contacte les journalistes avec qui je travaille. Un jour par semaine je déjeune avec une personne de mon réseau professionnel pour faire du networking et tester une nouvelle adresse lyonnaise ( mon petit côté Yelp!). L'après-midi je m'occupe des tâches qui ne me demandent pas trop de concentration comme les relances par mail. Je finis ma journée vers 16h-17h.

 

 

Comment démarches-tu tes clients et entretiens-tu ton réseau? 

Quand je me suis mise à mon compte, j’ai parlé de ce nouveau challenge pro à tout mon entourage (famille, amis, anciens patrons et ex-collègues). J’ai expliqué ma nouvelle activité à mes proches et ai communiqué dessus aussi bien sur Facebook, Instagram ou Linkedin. Ainsi mon premier client m’est venue par le biais d’une amie installée à Montréal, qui était au courant de mon nouveau statut d’indépendante. 

Rapidement, je me suis concentrée sur les relations presse & influenceurs dans le domaine de la décoration et de l'enfant. Ce sont des univers qui me correspondent et que je connais parfaitement. Pour attirer des clients et se faire un nom il est indispensable selon moi d'être spécialisé. J'identifie donc les marques avec lesquelles je souhaite travailler et je rentre en contact avec elles. Je leur offre une journée de travail et s'ils sont satisfaits nous partons sur des contrats rémunérés, ponctuels ou récurrents.

Trouver des clients et se faire un réseau est un travail long et quotidien, il faut prospecter, distribuer sans cesse des cartes de visite, aller toquer aux portes et proposer ses services !

Quelles sont les difficultés auxquelles tu es confrontée en tant que freelance?

Pour moi la partie la plus difficile est l'anticipation. Je ne suis pas très à l'aise avec toutes les démarches administratives, les prévoyance retraites etc ...
La difficulté aussi en général pour toutes personnes à son compte est d'arriver à déléguer, des choses telles que son logo, son site web, ses supports de communication.. Si ce n'est pas notre coeur de métier autant laisser faire quelqu'un dont c'est le job et avoir ainsi plus de temps pour s'occuper de son propre travail!
Même si ces services nous coûtent de l'argent, on en sort vite gagnants! 

                                                                                   

 

Que préfères-tu dans ta vie de freelance?

Pouvoir travailler avec qui je veux, où je veux et quand je veux! Cette liberté n'a pas de prix! Pouvoir travailler de n'importe où, ne pas avoir de bureau fixe me convient totalement.

Où te vois-tu dans 5 ans?

D'ici-là je pense que mon métier et le monde de la communication et des relations presse auront encore bien changé et mon travail aura évolué. Je marche beaucoup au feeling et sur l'instant présent, je serais peut-être encore freelance ou j'aurais monter mon agence.

Quelles sont tes conseils aux femmes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat?

Il faut savoir se spécialiser c'est selon moi la clé de la réussite. Se concentrer là où tes compétences sont les meilleures et dans le domaine qui te plaît le plus. Savoir déléguer et ne pas avoir peur de ne pas être sur tous les fronts, c'est le meilleur moyen de prospérer!


suivre l'actualité d'hélène

INSTAGRAMSITE WEB